Kinésithérapie : Les ondes de choc, comment ça marche?

Vous avez peut-être déjà entendu parler d’un de votre entourage qui  suit des traitements à l’aide des ondes de choc pour guérir sa tendinite ou encore un proche qui a investi jusqu’à 1000 € pour acheter un appareil des ondes de choc. Cet article démontrera comme ça marche avec cet appareil et en quoi il vaut mieux miser sur celui-ci pour guérir au plus vite.

Les différentes sortes d’ondes de choc

Trois sortes d’ondes de choc sont à savoir dans le domaine de la kinésithérapie. Les ondes de choc radicales sont diffusées à la manière d’un caillou lancé dans l’eau et ayant un taux de pénétration de 3 cm. Les ondes de choc focales sont des ondes qui convergent vers un point à distance et dont le taux de pénétration peut atteindre jusqu’à 12,5 cm. Les ondes de choc planaires sont des ondes parallèles avec un taux de pénétration de 5,5cm.

Le principe des ondes de choc

En termes de kinésithérapie, le principe des ondes de choc est le fait d’utiliser un petit appareil pour appliquer des impulsions répétées sur une zone à traiter et à soulager. Les paramètres de réglage de cet appareil sont réglables selon l’état du patient c’est-à-dire suivant le degré du traitement à suivre et surtout selon la tolérance du patient sur la technique.

L’utilisation des ondes de choc lors d’un traitement

  • Examen clinique de la zone à traiter du patient par le kinésithérapeute
  • Réglage du paramètre de l’appareil selon le résultat de l’examen clinique en tenant compte du nombre total d’impulsions, de la pression et de la fréquence.
  • Application du gel de contact sur la zone à traiter
  • Application de la tête du pistolet de l’appareil pendant 5 à 10 minutes environ selon la tolérance du patient
  • Glaçage de la zone à traiter pour soulager les douleurs consécutives de la séance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *